7 euros par mois pour les sauver

Oeuvrons ensemble pour éviter la boucherie aux trotteurs réformés des courses

Sauvetage / Cheval à placer

Environ 5000 trotteurs partent à l'abattoir chaque année

Contactez-nous par mail à contact@tocoeur.com et envoyez-nous un message avec vos coordonnées pour plus d'informations sur ce trotteur ! Un cheval acheté dans une association équivaut à en sauver deux, le vôtre et le cheval qui prendra sa place. L'achat d'un trotteur constitue donc toujours directement ou indirectement une urgence.

Avant d'acheter un cheval...

Le frein à l’achat d’un cheval n’est pas l’achat en tant que tel, mais le coût financier et l’investissement personnel qu’impliquent son entretien sur la durée de manière générale.

Et plus particulièrement le temps que nécessitent la rééducation et la reconversion de ces chevaux au coeur énorme que sont les trotteurs français.

La rééducation est ce qui explique le retard que le trotteur de réforme a pris sur le pur-sang pour sa reconversion et donc son sauvetage.

Acheter ce cheval n’est pas un acte anodin.

Cela va impliquer un travail personnel important qui nécessitera beaucoup de patience de votre part si vous souhaitez le reconvertir.

Vous traverserez peut-être des moments de doutes, vous aurez peut-être envie de baisser les bras mais au bout du compte…

… vous ressentirez tellement de joie et de fierté....

L’association Tocoeur a participé à la reconversion de 4 trotteurs et leur réputation n’est pas usurpée :

Les trotteurs rendent tout au centuple.

Ce sont vraiment des chevaux merveilleux, il n’y a pas d’autres mots.

Mais… encore une fois :

C’est un investissement financier et humain important sur le long terme.

Il faut bien avoir conscience de cela avant d'acheter un cheval.

Vous ne disposez pas du temps et de l’argent nécessaire ?

Vous pouvez agir malgré tout !

Oui, vous pouvez nous aider à sauver des centaines (voire des milliers...) de chevaux chaque année.

Vous allez pouvoir nous aider à :

Faire la promotion de ce merveilleux travail de rééducation et de reconversion afin de susciter un maximum de vocations chez les particuliers comme les professionnels du milieu hippique

Financer le placement de ces chevaux

Sensibiliser le milieu des courses à la cause

Ces 3 actions menées conjointement nous permettront à terme de contribuer à la création et au maintien de structures spécialisées dans l’accueil, la rééducation et la reconversion des trotteurs.

À terme, ces actions nous permettront tout simplement de sauver du couteau des centaines de trotteurs français chaque année.

Mais nous sommes financièrement dépendants de toutes les personnes qui souhaitent comme nous offrir un avenir meilleur à ces chevaux.

Tout cela a un coût important.

Nous avons besoin d’un soutien financier, l’argent reste malheureusement le nerf de la guerre…

… mais nous avons aussi besoin d’être encouragés, de sentir que des milliers de personnes sont derrière nous !

Comment aider Tocoeur ?

Je souhaite soutenir Tocoeur en donnant 7 euros par mois et je permets à Tocoeur de m'envoyer des nouvelles par mail.

Je contribue financièrement au placement et à la reconversion des chevaux !


pour rejoindre le club privé des donateurs

Je souhaite encourager Tocoeur, je ne peux pas donner mais je permets à Tocoeur de m'envoyer des nouvelles par mail !

Tocoeur : pourquoi ce nom ? 😉

Dans le milieu des courses, un tocard est un terme péjoratif pour désigner un cheval peu rapide. Le « tocard » n’a quasiment aucune chance de remporter une course dans sa vie.

Pour chaque réformé, il existe un cavalier qui se fera une joie de le reconvertir (lui-même ou avec l’aide d’un professionnel) en cheval de CSO, dressage, complet, horse-ball mais aussi TREC, equifeel, etc. (les disciplines équestres ne manquent pas) ou simplement en un merveilleux cheval de balade ou de compagnie.

Les chevaux de course, et notamment les réformés, sont bien souvent des chevaux au ❤️ d’or, prêt à tout donner pour leur cavalier. Avant l’augmentation de la production des chevaux de selle, ils étaient des maîtres d’école dans la plupart des centres équestres en France. Ils le sont parfois encore. Ce n’est pas sans raison.

Cela demande un travail de reconversion, voire de rééducation mais le jeu en vaut vraiment la chandelle.

En CSO et en dressage, il n’est pas rare de les voir remporter des épreuves amateur au dépend de certains chevaux de sport conçus pour ces épreuves ! Chevaux parfois achetés 15 à 20 fois plus cher ! (beaucoup plus fréquent en CSO qu’en dressage tout de même…) Certains ont même gagné de très grandes compétitions internationales (Auleto (AQPS) avec Michel Robert). Rappelons également que Jappeloup (vainqueur des JO de Seoul en CSO) était destiné aux courses hippiques ! Il était le fruit d’un croisement accidentel entre un pur-sang et un trotteur…

En complet et en horse-ball, ils évoluent souvent au plus haut niveau (surtout les pur-sang et AQPS).

Enfin et surtout, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont souvent des chevaux froids dans leur tête. Calmes, ils n’ont peur de rien et passent partout en balade (surtout les trotteurs). Tomber sur un réformé « dangereux » au point d’être à peine manipulable est extrêmement rare.

Dans des disciplines comme le TREC ou l’equifeel, quelque soient leur race ou leur âge, ils seront des partenaires au coeur énorme avec une importante soif d’apprendre à vos côtés. Les retraités peuvent y prendre beaucoup de plaisir.

Bref, on peut être un tocard sur un champ de course mais un petit crack dans une autre discipline. On peut surtout être un tocard pour une personne mais un crack dans le coeur d’une autre.

Alors nous avons vu qu'un cheval, c'était un investissement humain et financier important et que tout le monde ne pouvait pas se permettre de s'engager dans cette belle aventure.

Mais tout le monde peut y participer. Tout le monde peut y contribuer !


Que représente la somme de 7 euros par mois pour sauver des centaines de chevaux du couteau ?

Ces 7 euros, on les dépense bien souvent dans des futilités chaque mois avec une factilité déconcertante :

une petite fringue qu'on ne portera jamais

une babiole chez "Action" ou "Gifi"

un gadget sur "Amazon"

un fast food

etc.

On se dit : "c'est pas cher".

Et pourtant, c'est énorme.

Car nous sommes des centaines de milliers à faire ces achats !

Ils ne pèsent pas réellement sur notre budget mais ils ne sauvent personne.

Ces achats ne contribuent à l'épanouissement ni des personnes qui les produisent, ni au nôtre et encore moins à celui des chevaux inaptes à cette société du culte de la productivité et de la performance.

Et on pourrait aussi parler de leur impact environnemental...

Sans bannir totalement ces achats, on pourrait les limiter pour financer le placement de centaines de chevaux chaque année.

Ensemble, nous pouvons le faire.

Nous sommes une communauté passionnément amoureuse des chevaux, nous le constatons personnellement tous les jours à travers les messages que nous recevons de votre part par mail, en commentaire ou par MP ❤️

Nous sommes absolument persuadés qu'ensemble, nous atteindrons un jour ou l’autre cet objectif de faire en sorte que PLUS AUCUN cheval ne parte à la boucherie.

Comment aider Tocoeur ?

Je souhaite soutenir Tocoeur en donnant 7 euros par mois et je permets à Tocoeur de m'envoyer des nouvelles par mail.

Je contribue financièrement au placement et à la reconversion des chevaux !


pour rejoindre le club privé des donateurs

Je souhaite encourager Tocoeur, je ne peux pas donner mais je permets à Tocoeur de m'envoyer des nouvelles par mail !

Vous pouvez nous contacter par mail à contact@tocoeur.com ou via la page Facebook de l'association et nous faire part de vos annonces que nous relaierons. Nous pouvons également nous rencontrer à Beauvais, en région parisienne, en Normandie ou dans les Hauts-de-France selon nos déplacements ! Vous pouvez également nous écrire (ou envoyer vos dons par chèque 🙏) à l'adresse de notre siège : Association Tocoeur / 2, rue du Velay, appt 6 / 60000 Beauvais